Les sanctions passent, l’uranium russe reste

france-nuclear-power-plant-shutterstock_1330481618-scaled.jpg

Sigrid Melchior || ""
Sigrid Melchior
Pascal Hansens || ""
Pascal Hansens
Harald Schumann || ""
Harald Schumann
Maria Maggiore || ""
Maria Maggiore
7 octobre 2022
Alors que l’Europe cherche à mettre fin à sa dépendance aux combustibles fossiles russes, l’uranium de Moscou reste systématiquement le grand absent des sanctions successives adoptées par l’Union européenne, notamment en raison de l’opposition de plusieurs États membres d’Europe centrale et orientale, mais aussi de la France. Le nouveau train de sanctions adopté ce 6 octobre ne déroge pas à la règle.
;

SOUTENEZ INVESTIGATE EUROPE

Aidez-nous à construire un journalisme d'impact en Europe

Tenez-vous informé.e de nos dernières publications en France et en Europe